Cendres et Confettis - Création 2022-2023

Bientôt ici un dossier artistique à télécharger.

 

Note d'auteur à l'attention de Camille Pawlotsky, metteuse en scène de la pièce "Cendres et confettis".

 

Mettons que l'ADN de la pièce soit là… Que la pièce que nous souhaitions voir écrite — deux ans après que tu m'aies parlé de ton besoin d'aborder sur scène la question de la joie malgré la tragédie — soit véritablement là, avec toute son information génétique... Alors je souhaiterais qu'elle soit un virulent vecteur d'amour et de rapprochement, une promesse, un pacte tacite avec le public
 

Qui dirait :

 

Voilà, on vous a préparé un vaccin contre la morosité et pour ça on a respecté toute la chaîne du froid du théâtre : la tragédie est là qui vous regarde et vous aurez le droit de rire d'elle, une sorte d' invitation à la catharsis.

 

Si nous avons mal parfois, c'est que nous savons que les expériences de la vie restent proprement incommunicables. Aussi, nous, artisans du théâtre, avons-nous le devoir de parler de cela, de cet indicible-là, qui est intrinsèquement lié à notre condition d'être humain, de mortel. Le théâtre est essentiel pour remettre du sens là où il semble avoir déserté. 

 

Je veux dire ici la joie d'être sur le chemin que nous nous étions fixés. Elle augure d'un travail à venir des plus stimulants. Aujourd'hui plus qu'hier, réjouissons-nous lorsque nous le pouvons, et peut-être plus encore lorsque nous pensons que nous n'en avons pas le droit. N'est-ce pas d'ailleurs ici le sujet de la pièce ? Cendres et confettis.

 

Après une longue séparation, deux sœurs se retrouvent pour l’enterrement de leur mère. Au salon funéraire, les deux sœurs, arrivées en avance, vont se parler comme si elles devaient absolument résoudre l’énigme du temps et son assujettissement. Interrogations et colères.

Si le passé refait surface, brutal dans ce qu'il révèle, le présent, lui, s’impatiente, et frappe à la porte. Coup de théâtre, le fantastique s'immisce au coeur de leur histoire à toutes deux, et, sous les traits de créatures célestes ordonnatrices du grand tout, transforme le trauma en une énergie de vie. La résolution est totale : Enfanter n'est plus une priorité, se marier pour s'assurer de son amour s'efface de l'ordre du jour, le beau-père abuseur devient ce fantoche au pantalon tombé seul sur ses chevilles. La honte change de camp, la porte sur le pésent peut s’ouvrir.

Avec la mort de leur mère, c'est la loi du silence qui se brise. Elle laisse place à la sororité de deux résilientes désormais libres de leur désir.


Ecrit par Manuel Durand
Mise en scène de Camille Pawlotsky

Avec Christine Citti, Flore Grimaud et Manuel Durand.
Commande d'écriture de la Compagnie VoulezVous?
Projet porté par la Compagnie VoulezVous? & la Compagnie Pour Le Dire.

Grand Sud (lille), Théâtre Massenet (Lille), La Villette (Paris).

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© La Compagnie Pour Le Dire