À quand la mer ?

Extraits:

 

Ysa rejoint sa sœur et lui parle à l’oreille.

 

Ysa . T’es une grande… Non ?! Si ? Oui - j’ai l’impression de parler comme Maman c'est affreux - T’es une grande mais tu ne le sais pas j’avais lu un truc là-dessus que seuls ceux qui n’ont pas conscience de leur talent peuvent le faire grandir ou bien c’est le contraire ah oui c’est ça que ceux qui savent reconnaitre le talent en eux, à moins que… non pourtant, ah mince, ça m’énerve… Bon c’est bien, j’ai vraiment eu l’impression qu’il y avait une personne à qui tu parlais, que tu la regardais dans les yeux, qu’on était pas que nous, c’est essentiel si tu veux être une grande actrice une grande actrice c’est Joan Crawford face à Gary Cooper, c’est d’abord une femme qui s’adresse à l’autre de telle manière qu’elle te parle à toi, c’est un truc incroyable de connexion extra lucide qu’équ’chose supra sensoriel, me demande pas comment ça marche, c’est un médium des choses des hommes, des êtres humains, de ceux qui ont souci tout le temps avec le sens et l’existence, à devoir trouver, toujours chercher jamais en paix (Faut qu’j’le note ça) et elle Crawford ben en se parlant si fort même si c’est à Gary Cooper qu’elle parle et même si il est dans son dos avec son chapeau de cuir un peu lointain un peu étrange ben que c’est quand même à toi qu’elle parle, tu me suis ? Et même à chacun d’entre-nous sur cette terre, elle parle toutes les langues, elle parle à tout le monde tu m’entends ? Parce qu’on ne comprend pas ce qu’elle nous dit, qu’elle-même ne comprend pas ce qu’elle lui dit

Nana. A Gary Cooper ?

Ysa. Oui, alors quelque chose nous parvient, yesss, à nous, terrien, quelque chose de nous qui nous appartiendrait au plus profond, qu’on éprouve enfin, et qui nous fait nous sentir nous appartenir davantage tu comprends ? « Humain », vachement humain... Arriver à nous sentir complet, entier, avant que tout finisse… ça ce serait l’idéal, un idéal.

Nana.  Je ne sais pas… ça finit toujours mal ?

Ysa. Mes histoires ?

Nana. La vie ?

Ysa. C’est pour ça qu’on à besoin de poésie

Nana. T’as pas répondu à ma question 

Ysa. (Un temps. Montrant la feuille que sa soeur tient dans sa main) Vas-y reprend un peu plus haut.

L'Ile d'Hydra. 

Marie (Au vendeur à la sauvette). Vous vous appelez comment ? (Un temps) Vous êtes très beau... Si j’ai un fils je l’appellerai comme vous.

Le Père, qui n'existe pas.  Arrête avec ça !

Marie. Je l’appellerai Odysseas et pis c’est tout ! Oh mon dieu, mon dieu mon dieu, mais dis-moi que je rêve ?

Le Père, qui n'existe pas.  Quoi ? Quoi ?!

Marie. C’est elle.

Le Père, qui n'existe pas. Elle quoi ?

Marie. C’est elle je te dis ! C’est pas possible, regarde là elle est trop belle…  Mais regarde-là !

Le Père, qui n'existe pas. Mais je la regarde… Tu crois vraiment que c’est elle ?

Marie. Alors elle est pas belle ? Elle est belle, hein ?

Le Père, qui n'existe pas. Elle est belle.

Marie. C’est tout ?! Oh mon dieu mon dieu mon dieu c’est fou c’est fou tu vois c’est ça…  Je peux pas le partager… Mon dieu et toi tu me sers à quoi si je ne peux pas le partager ?

Le Père, qui n'existe pas. Eh ben partage ! Partage ! Qu’est-ce que tu veux que je te dise ?

Marie. Tu ne ressens pas ? Non ?  Tu ne ressens rien ?...  Tu ne peux pas ou tu ne sais pas ?

Le Père, qui n'existe pas.  Ben… Si !

Marie. Si ?

Le Père, qui n'existe pas. Oui je ressens.

Marie.  Et tu ressens comment c’est fort, comment c’est beau ? Mon dieu mon dieu aidez-moi au secours… Mais pourquoi tu ne dis rien ?

Le Père, qui n'existe pas. Quoi ? Mais quoi ?!

MarieMon amour aide moi.

La Compagnie Pour Le Dire

Vous pourrez découvrir le spectacle "A quand la mer ?" durand le festival d' Avignon 2017 au théâtre Le Ninon, représentations tous les soirs à 21h05, exceptés les lundis.

 

Portés à sa création par de formidables retours, pour certains très élogieux, nous allons continuer notre travail et présenter "A quand la mer ?" à un plus large public.

 

En attendant l' édition 2017 du festival d'Avignon, je vous propose de faire plus ample connaissance en feuilletant les pages du site de La Compagnie Pour Le Dire.

 

Rencontrons-nous cet été à Avignon!

Manuel Durand

 

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© La Compagnie Pour Le Dire